Vaccination contre la grippe

Depuis le 15 octobre et jusqu’au 31 janvier, les pharmaciens volontaires peuvent vacciner comme les médecins, sages-femmes et infirmiers libéraux. Selon le Président de l’Union des Syndicats de pharmaciens, 75% des pharmaciens se sont formés pour vacciner contre la grippe. Toutefois, les personnes présentant des antécédents des réactions allergiques à l’ovalbumine ou à une vaccination antérieure ne sont pas éligibles à la vaccination directe par un infirmier ou par un pharmacien.

Autre nouveauté : les 123 800 infirmiers (ères) en France pourront désormais émettre et remplir « les bons bleus » permettant la délivrance sans avance de frais du vaccin.


PRISE EN CHARGE

Le vaccin est remboursé par la CPRP, sur prescription médicale, au taux du bénéficiaire. Il est cependant pris en charge à 100 % pour les populations à risque pour lesquelles la vaccination anti-grippale est recommandée. Elles reçoivent un bon de prise en charge de la Caisse.

Les personnes bénéficiant de la gratuité du vaccin sont les suivantes :
• Les personnes de 65 ans et plus
• Des patients, y compris les enfants de plus de 6 mois, souffrant de certaines pathologies comme les affections pulmonaires et cardiaques chroniques, les diabètes de type 1 et 2, la mucoviscidose…
• Les femmes enceintes, quel que soit leur trimestre de grossesse
• Les personnes atteintes d’obésité morbide c’est-à-dire ayant un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40 kg par m²
• L’entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois présentant un risque de grippe aggravée du fait de leur état de santé (enfants prématurés, enfants souffrant d’affections pulmonaires ou cardiaques, etc)
• Les personnes affectées par l’asthme ne bénéficient de la gratuité du vaccin qu’en fonction des traitements qu’elles ont reçus au cours de l’année
• Les patients qui sont hébergés dans des établissements de soin de suite (auparavant nommé moyen séjour) quel que soit leur âge, ainsi que dans un établissement médico-social d’hébergement comme les Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD), les Centres Médico-Psycho-Pédagogiques (CMPP) ou encore les Instituts Médico-Educatifs (IME)
• Les professionnels de la santé pour donner l’exemple et éviter tout risque de contaminer des personnes fragiles : Depuis 2006, la vaccination des professionnels de santé contre la grippe est fortement recommandée, mais n’est plus obligatoire
• Le personnel navigant sur des bateaux de croisière ou des avions
• Les guides qui accompagnent des groupes de touristes