Nouvelles mesures intégrées au PLFSS

Les députés viennent de voter plusieurs nouvelles mesures qui intégreront le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS)

1/ L’autorisation pour les orthoptistes de prescrire des lunettes et des lentilles de vue pour pallier le déclin de l’offre d’ophtalmologistes. Ils pourront effectuer une première prescription mais ne seront autorisés à la renouveler que si "le patient a consulté auparavant un ophtalmologiste".
2/ Toujours sur les difficultés d’accès à certains professionnels de santé, les députés introduisent "une expérimentation d’accès direct au kinésithérapeute". Elle permet d’obtenir une consultation, sans prescription de son médecin traitant, lorsque le kinésithérapeute "exerce dans une structure de soins coordonnés".
3/ La nouvelle version du PLFSS prévoit "qu’à partir du 1er janvier 2022, les complémentaires santé auront l’obligation de garantir le tiers payant sur les prothèses auditives, dentaires et les lunettes entièrement remboursées, dans le panier de soins 100% santé".
4/ L’Assemblée nationale a également adopté la mise en place d’un tarif national social à 22 € pour les heures d’aides prises en charge par l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).
5/ Un amendement prévoit l’élargissement des critères pour bénéficier d’un congé proche aidant aux "proches aidants de personnes dont le handicap ou la perte d’autonomie peuvent, sans être d’une particulière gravité, nécessiter une aide régulière". Il propose également de l’indemniser au niveau du Smic, "afin que davantage de personnes puissent soutenir un proche âgé, malade ou handicapé". Cela porterait l’allocation journalière du proche aidant à 58 € net contre 43 € aujourd’hui pour une personne aidante en couple et 52 € pour une personne isolée.