Pass vaccinal

Depuis le 24 janvier 2022, le pass sanitaire n’existe plus, il est remplacé par le pass vaccinal, obligatoire pour les personnes de 16 ans et plus dans les lieux qui accueillent du public (à l’exception des établissements de santé et sociaux).

Mode d’emploi du pass vaccinal
Pour avoir votre pass vaccinal, vous devez posséder l’une de ces trois preuves :
- certification de vaccination (schéma vaccinal complet, dose de rappel comprise dans le délai imparti pour les personnes à partir de 18 ans et 1 mois qui y sont éligibles) ;
- certificat de rétablissement de plus de 11 jours et moins de six mois ;
- certificat de contre-indication à la vaccination.

Une dérogation permettant d’utiliser un certificat de test négatif de moins de 24h dans le cadre du « pass vaccinal » est possible jusqu’au 15 février pour les personnes ayant reçu leur première dose de vaccin d’ici là, dans l’attente de leur deuxième dose.

Pour tous ceux n’ayant pas reçu leur troisième dose, vous devez recevoir une dose de rappel au maximum 7 mois après la dernière injection ou infection au Covid pour bénéficier d’un pass vaccinal valide.
À savoir : Pour connaître la date limite à laquelle vous devez recevoir votre dose de rappel pour ne pas perdre votre pass vaccinal, vous pouvez utiliser le simulateur de MesconseilsCovid

Présentation du pass vaccinal
Pour les utilisateurs d’un smartphone, il est possible d’ajouter l’attestation de vaccination certifiée dans la rubrique « Mon carnet » de l’application mobile TousAntiCovid. Pour cela, vous devez flasher le QR code qui figure sur l’attestation. Elle sera ensuite automatiquement conservée dans l’application.
Si vous n’êtes pas équipé informatiquement, votre pharmacien éditera votre attestation vaccinale grâce à votre carte Vitale.

Les lieux concernés
- bars et restaurants (à l’exception de la restauration collective, de la vente à emporter de plats préparés et de la restauration professionnelle routière et ferroviaire ) ;
- activités de loisirs (cinémas, musées, théâtres, enceintes sportives, salles de sport et de spectacle...) ;
- foires, séminaires et salons professionnels ;
- grands magasins et centres commerciaux (par décision du préfet) ;
- transports interrégionaux (avions, trains, bus).

À noter : Ne pas présenter son pass peut entraîner une amende d’au minimum 135 €. L’utilisation frauduleuse d’un pass vaccinal est punie d’une amende de 135 € (6 mois d’emprisonnement et 3 750 € d’amende si cela se produit plus de 3 fois en 30 jours).
Les commerçants et professionnels ne contrôlant pas le pass s’exposent à une mise en demeure et à une éventuelle fermeture temporaire de l’établissement, et en cas de récidive, à une peine d’un an de prison et à une amende de 9 000 €.

Source : www.gouvernement.fr